Y'a pas de doutes...

Publié le par Alex Owl

Mon psy me l'a encore répété récemment... je ne me prends pas assez pour un hibou. Il a sans doute raison. Mais à force de cotoyer mon ami le lampadaire,  le vieux Hub et  maintenant la vieille de la MAPA... j'ai tendance à me prendre parfois pour ce que je ne suis pas, un être humain, un luminaire ! Quelle folie ! C'est facile pour lui de dire ça, il est humain, enfin je crois... en tout cas il n'a pas de plumes et il a un grand nez.

Moi, je ne sors que la nuit, le jour je n'y vois rien à moins de porter des lunettes de soleil. Et en plus il faudrait que je chasse des mulots pour les dévorer tout crus. C'est là ma condition d'après mon psy et il ne sert à rien de la renier... cela ne fait que creuser le fossé entre le Moi et le Soi créant subséquemment une distorsion psychique à forte composante émotionnelle culpabilisatrice à feedback négatif...ouais c'est ça, cause toujours...

Au fond ce qu'il me faudrait ce sont des vacances. Loin.  Mais  je n'arrive pas à me résoudre à abandonner mon lampadaire. Il est si fragile, seul dans le vent, face aux déferlantes.  Alors je reste là,  et les jours, les semaines passent.  Parfois je me dis que si  je ne pars pas, l'aventure viendra à moi, c'est seulement une question de temps.
Et puis le temps passe et  rien n'arrive.

Alors pour ne pas sombrer dans  une mélancolie  inextricable j'ai decidé  de me faire chroniqueur des choses ordinaires.  Si l'aventure ne vient pas, c'est du quotidien qu'il me faudra extraire l'extraordinaire tel un sculpteur  obstiné. Mes outils seront les mots et les sons. Mon atelier sera le village, la plage, le bistrot du port... allez hauts les coeurs, je sens que les affres de la création commencent à me remuer les entrailles. Au travail !


Demain sera un autre jour.

Publié dans Carnet du Hibou

Commenter cet article

Quichottine 11/12/2009 17:09


Tu es revenu... le temps de virer les pubs de ton blog.

Juste le temps peut-être de lire les quelques messages qui traînaient sous ta porte...

Cela me permet de voir que tu es là... mais vas-tu bien ?
Je ne sais pas. Je l'espère.


quichottine :0010: 29/04/2008 22:46

c'est vrai... j'aimais bien, et j'aime toujours quand tu es là.C'est amusant comme certains comptent davantage sans qu'ils s'en rendent compte.Je suppose que tu fais un tas de choses intéressantes, j'espère que tu as des amis avec toi... je t'imagine en train de jouer avec eux après le repas, des jeux de société ou des batailles de mots... histoire de refaire le monde. Et puis, parfois, tu les regardes sans les voir, tu repenses à ton lampadaire, à ce hibou qui a rencontré sans les voir tant de gens divers... A ce moment là, tu es là... et puis, quelqu'un à côté de toi, te tend la main, te secoue un peu... "allez, Alex, tu joues ou merde !" alors, tu souris, et tu repars, là-bas... Gros bisous... je pense à toi.

Quichottine 25/12/2007 19:58

Le com n°6 est complètement idiot ! Je devais être ailleurs ce jour-là... J'avais dû rencontrer un lampadaire et lui raconter suffisamment de bêtises pour que je pense pouvoir continuer à en dire !Passe une bonne soirée, Alex !

Alex Owl 26/12/2007 10:23

Pas idiot pourquoi, c'est comme le rooibos au bord de la mer, c'est bon de se parler !

Quichottine :0010: 11/12/2007 17:11

Ce qui veut dire qu'ici je suis tombée sur un blog où l'on parle d'oiseaux ?Tant qu'ils sont drôles, ça va !

chris 11/12/2007 05:25

........tu m'as donné la boue....et j'en ai fait de l'or .....( Baudelaire )

Alex Owl 11/12/2007 20:28

Tranquille comme un sage et doux comme un maudit...Car j'ai de chaque chose extrait la quintessence...Ces fleurs là sentaient le souffre en leur temps, alchimie moderne avant le temps.