Drôle d'histoire...

Publié le par Alex Owl

undefined
Une histoire bizarre est arrivée à nos oreilles à mon ami le lampadaire et à moi-même. On a discuté une nuit entière de ce curieux phénomène annoncé. Il y aurait un enfant humain, qui naitrait à nouveau chaque année la nuit de Noël. Etrange non ? Le même enfant qui naitrait chaque année. Et puis depuis quand d'abord ? Ca on n'en sait rien pour le moment mais si le phénomène s'avère réel...  Depuis longtemps en tout cas si j'en crois la boulangère qui en parlait il y a deux jours à Archibald devant sa boutique.

Mon ami le lampadaire était moins étonné que moi au début. Forcément il ne s'y connait pas beaucoup en naissance et encore moins en reproduction humaine... les luminaires ne procréent pas. Mais moi qui suis sorti d'un oeuf... je pensais que les gens ne naissaient qu'une fois comme les hibous. D'ailleurs cela semble se vérifier pour la plupart d'entre eux, ils naissent, grandissent puis ils vont viennent à travers le monde.

Si cette histoire était vraie, ce serait donc un phénomène relativement isolé. Cet enfant, ils l'appellent "petit Jesus", naitrait une fois par an. Ben oui mais qu'est-ce qu'il devient entre deux Noël ? Est-ce qu'il grandit aussi, est-ce qu'il va et vient à travers le monde et Hop ! il rapetisse et disparait pour naitre de nouveau ?

Il y aurait bien eu chez moi, du côté d'une grande tante maternelle, un cousin éloigné qui aurait fait ça un temps , ma mère m'en a souvent parlé mais je ne l'ai jamais rencontré. Elle disait  que le cousin Phénix devait bruler pour renaitre... mais je crois qu'à présent c'est une branche morte de la famille ! Là encore, il n'y a rien de sûr...

En tout cas, Mon ami le lampadaire et moi avons décidé d'élucider cette énigme. Il s'est branché sur les ondes longues, courtes et même ultra courtes et moi je me suis mis en position de vol de surveillance au dessus du village. J'ai tracé de grands cercles à haute altitude et à chaque passage j'informais mon ami resté au sol et lui demandais s'il avait capté quelque chose.

Grace à ce dispositif, nous avons pu observer vers minuit, une ambulance se garer devant la maison du psychiatre de la rue Haute, tous gyrophares allumés. Sur son capot avant était inscrit en lettres bleues "ambulances de la crèche" à côté d'une grosse étoile. Et puis la femme du psychiatre a été emmenée en direction de la ville. Je ne les ai pas suivis, ils allaient trop vite et je ne voulais pas quitter mon poste d'observation...

Presque au même moment, une procession s'est dirigée en chantant vers la crèche, sur la place du village et a déposé sur la paille un enfant tout blanc... je me suis approché mais c'était une statue en plâtre... fausse alerte !

Le reste de la nuit est passé sans autre évènement notable ni dans le village ni sur les ondes.

C'est au petit matin que j'ai compris ce qui était arrivé, tout le monde en parlait au bistrot du port... la femme du psychiatre avait donné naissance à une petite fille pendant la nuit... Léonore ! C'est pour ça qu'ils l'avaient emportée dans l'ambulance ! Ils en ont même parlé sur les ondes dans la matinée !

C'est peut-être elle le "petit Jesus" ? Mais pour être sûr, il faudrait savoir si elle est déjà née... au moins l'année d'avant. Comme nous n'avons pas accès à cette information nous avons décidé de poursuivre l'étude de manière prospective au moins jusqu'au Noël prochain. De cette manière nous verrons bien si Léonore grandit puis rapetisse et disparait et si elle renait à Noël. C'est imparable, nous aurons le fin mot de cette histoire dans une année exactement.

Nous resterons vigilants et étudierons discrètement la petite Léonore durant toute l'année à venir et nous tiendrons la communauté scientifique au courant de l'avancée de nos recherches.

Si nous mettons en évidence que la petite Léonore est bien le "petit Jesus" ce sera une découverte extraordinaire, sans précédent !

L'étude de la vie des Gens est vraiment passionnante et la science ne cesse de nous surprendre !



Publié dans Carnet du Hibou

Commenter cet article

Quichottine 01/04/2010 23:14



Depuis, le temps est passé... tu es là, pas loin, tu passes peut-être sans rien dire, ici ou là.


 


J'avais envie de te demander si la vie est belle, ou si tu as encore parfois besoin de ton lampadaire...


 


Là, je suis en train de regarder autour de moi et je me dis que c'était une belle rencontre, une très belle rencontre.


 


Je pense à toi, pas loin, juste de l'autre côté de mon écran.


Bisous, Alex. Prends soin de toi.



Quichottine en vacances 23/05/2008 07:34

Tu avais écrit que tu donnerais des nouvelles... tu en as donné, Léonore va bien. Je suis contente, mais tu as attendu cinq òois pour le faire, je me suis inquiétée.Là, Léonore va beaucoup changer en quelques mois... il ne faudra plus attendre autant...Merci pour ce retour...

Quichottine :0010: 28/02/2008 14:49

Ben voilà...C'est idiot mais je crois maintenant que tu ne reviendras plus.J'ai du chagrin, je ne sais pas pourquoi...Peut-être que j'aimais bien ce hibou un peu solitaire qui avait su si bien me parler...Je te souhaite bonne chance, Alex, des jours meilleurs, plein d'amour autour de toi.Si un jour tu reviens, dis-le moi.

Quichottine :0010: 19/02/2008 22:19

Ce jour-là, j'étais venue, comme il m'arrive de le faire, et je n'étais pas repartie, j'attendais, comme si tu allais revenir.Aujourd'hui, je venais te dire "je m'en vais"... pas pour toujours, non, quelque temps. Je n'ai pas de lampadaire pour pouvoir regarder de loin ce qui se passe.Je suis un peu trop près de tout, alors, il m'arrive de me brûler les ailes.J'aurais aimé que tu sois là.Mais tu l'étais un peu... n'est-ce pas ?

Quichottine 30/12/2007 10:20

Tu me fais rire, Alex ! J'adore lire tes réponses.C'est savoir qu'il y a quelqu'un, là, pas loin, quelqu'un qui lit et qui n'est pas indifférent.Merci... (et tu sais, ce n'est pas de la politesse... c'est tout à fait sincère !)