La langue et les oreilles...

Publié le par Alex Owl

   
    Ce soir je vous propose de jouer un peu avec la langue et les oreilles. Une expression, une phrase, une locution pour découvrir une forme de pensée, une culture, des images d'autres lieux...
    Pourquoi pas cette phrase bretonne bizarre qui nous parle de lecture...


"lenn war ar penn azen"


mot pour mot,

"Lire sur la tête de l'âne"

Qu'est-ce que cela peut bien vouloir dire ?

Imaginez
et
faites nous partager vos élucubrations étranges et saugrenues ou vos éclairs de génie.

Alex Owl

Commenter cet article

Alex 17/03/2007 07:38

Excuse moi Germaine, je rends hommage à ton immense intelligence et à ton pouvoir d'association d'idées, tu es la gagnante et je cours te mettre dans l'oeilleton, bien en vue sur "le chant du hibou", on ne peut pas rêver mieux non ? A part une place dans le trai des surprises... Par contre tu es un peu chienne quand tu dis que j'aurais sous entendu que tu ne sais qu'aboyer, je ne l'ai jamais pensé... allez je te promets aussi une bonne gamelle de banane écrasée à la vanille, ou une banane cuite caramélisée tiens, ça te dirait ?Je suis allé chez Rimailleur, en passant, Nina, j'aime beaucoup, merci de cette découverte. Tiens, j'ai commandé ton livre, je suis impatient de la voir arriver. Amitié.Je reconnais ta poésie au scalpel Chrw, j'aime beaucoup les ânes, une sorte de fraternité...!Si tu as d'autres expressions berrichonnes je suis preneur Chris, quand aux mâles qui écrivent... l'écriture est plutôt bien partagée, je ne parle pas ni de l'édition ni des grands prix, juste de l'écriture... et puis j'ai une petite théorie à ce sujet, qui ne vaut peut-être que pour moi... en fait ce serait en partie le côté féminin du mâle qui s'exprime dans l'écriture... ce qui rend à César... mais aussi ce qui permet au mâle de revendiquer au moment de la journée de la femme non ?  Oui c'est vrai ce n'est pas la journée de la sensibilité féminine... bon ben on revendique pas mais vous nous laissez continuer à utiliser notre côté féminin  pour nos divers expressions artistiques et on en parle plus...Je suis allé avec plaisirt rendre visite à ton blog... je dois allez au boulit... et oui même le samedi, alors je m'y étendrai plus longuement un peu plus tard...PS tes menaces d'enfer ne m'impressionnent pas, surtout au balcon où il doit y avoir un peu d'air frais... en fait je vis sur la Terre alors tu vois l'enfer...

Chris 17/03/2007 06:34

Très intéressant ! A mon humble avis, cette expression bretonne équivaut à l'expression berrichonne : " il ne se sent plus pisser" ( j'utilise beaucoup de mots grossiers comme épices dans mes recettes de cuisine).
C'est- à dire le mec qui est persuadé d'etre Einstein quand il a à faire à des imbéciles. En italien "pallone gonfiato"
Lu plusieurs de tes articles. Je m'étonne de plus en plus que les hommes (males) écrivent aussi bien. On n'arrete pas d'apprendre!
Reconnu chez Missycalou ton style dans "l'ile vierge"posée là sous forme de commentaire à mon post, ma foi très tendancieusement masculin, mais si bien tourné.
Il parait que tu fais des misères à ma grande amie Germaine, la marraine de Bloggy! Tu es bien téméraire et tu tombes mal car je suis en train de distribuer les places aux balcons de l'enfer de ma propre Divine Comédie.
Pour résumer, ton blog me plait beaucoup. Je reviendrai.
 

chrw 16/03/2007 16:42

Lire sur la tête de l'âne que le temps est doux que les mouches volent que les grandes oreilles s'agittent pour chasser le bruit du monde, changer le mauvais des ondes en chant de paradis ...
a +

Nina louve 16/03/2007 13:18

bin non, je ne tricherai pas... mais jette un oeil chez lui Alex, tu aimeras
 
http://le-passant.over-blog.com/

Nina louve 16/03/2007 13:16

lire sur la tête de l'âne...
qu'est-ce que ça peut vouloir dire, demande-t-il
 
dis alex, je peux tricher et demander à Rimailleur, il est Breton (rirres)