Citadelle... l'autre il serait une fois...*******

Publié le par Alex Owl

    Une fois, lorsqu'il était adolescent, il avait été blessé durant un entraînement. Il se souvenait encore de l'intense douleur au moment où le métal avait traversé la cuirasse et s'était enfoncé profondément dans sa chair, puis de l'odeur du sang et de la sueur mélangés imbibant sa tunique de lin. Cette fois là, on l'avait amené aussitôt à l'apothicaire personnel de son père qui l'avait soigné. Il avait évité l'infection grâce aux plantes et aux cataplasmes de Maître Eredan et la plaie s'était lentement refermée. Il n'en avait gardé aucune impotence ni aucune gaucherie dans le bras et il avait retrouvé toutes ses forces en quelques semaines. Cela avait été son baptême du fer et du sang.

    Chaque chevalier connaît au moins un moment comme celui-la au cours de sa formation. Mais pire encore est la mort lente entre les mains de l'ennemi et mieux vaut une blessure même grave que d'être capturé sur un champ de bataille.

    Jewanir se souvenait aussi des moments heureux de cette époque cependant que l'engin roulait rapidement vers une destination inconnue. Les jeux avec les autres enfants de la Citadelle à travers les jardins, les chemins de ronde et les coursives. Les soirées dans la grande salle près de l'âtre lorsqu'il devait combattre, sur l'échiquier, son père ou l'un de ses frères. Les longues épopées des bardes le soir à la veillée, la voix mélodieuse de sa sœur accompagné de la harpe de Myrandor et les histoires de sa mère avant de s'endormir.

    Il avait toujours été agile et intelligent au combat, sans brutalité ni hargne mais avec persévérance il venait à bout de ses adversaires et ces qualités lui avaient souvent aussi, rendu service aux échecs. Ses maîtres d'armes l'avaient préparé au pire et avaient développés ses qualités à l'extrème, l'initiant à toutes les sortes de lances, épées, poignards et arbalètes connus. Agilité, rapidité, réflexion faisaient de lui un adversaire dangereux même pour les plus aguerris.

    Mais dans ce monde nouveau, il s'était laissé surprendre. Il avait pensé que les tueurs ne le reconnaîtraient pas dans ses nouveaux vêtements et il avait sous estimé ses poursuivants. Il devait se remettre très vite et disparaître pour leur échapper puis chercher le moyen de retrouver Anna.

   [à suivre...]


Publié dans A suivre...

Commenter cet article