Le cryptographe

Publié le par Alex Owl



    Troisième roman du jeune poète anglais Tobias HILL, "Le cryptographe" s'attache à la rencontre entre un milliardaire anglais séducteur, John Law et Anna Moore une employée du fisc britannique empêtrée dans sa solitude. Ecriture poétique et allusive qui tente de perdre le lecteur en l'emportant dans un monde proche du notre, non pas dans l'avenir mais juste demain, lorsque le code informatique devient la nouvelle valeur, virtuelle, lorsque les fleurs naturelles sont devenues tellement rares qu'elles sont un luxe d'exception et qu'une immense propriété au coeur de Londres, construite en marge ressemble au paradis perdu. L'auteur épingle la vanité d'un homme au pouvoir immense et fragile.
    La séduction n'est pas étrangère à ce roman qui demeure une vitre fumée qui ne laisse voir que des ombres et permet au lecteur d'en imaginer l'essentiel. La confiance ou l'acceptation des imperfections, des mensonges, des trahisons inavouées, permettront-ils la rencontre ? C'est au bord de l'eau que tout commence et que tout fini, face à la mer, à la houle et à l'écume. Des jours s'écoulent, pas forcément meilleurs, des demi-mots et puis peut-être rien...


Ed.Payot - Collection Rivages - traduction française Jean Vaché



Poète et romancier Tobias Hill est né à Londres en 1970. Après des études de littérature anglaise à l'université du Sussex, il enseigna deux années au Japon.

Il vit actuellement à Londres.

Bibliographie :


Year of the Dog,   National Poetry Foundation, 1995, poèmes

Midnight in the City of Clocks,   Oxford University Press, 1996, poèmes

Skin,   Faber and Faber, 1997, nouvelles

Zoo,   Oxford University Press, 1998, poèmes

Underground,   Faber and Faber, 1999, roman

The Love of Stones,   Faber and Faber, 2001, roman

The Cryptographer,   Faber and Faber, 2003, roman

Nocturne in Chrome and Sunset Yellow,   Salt Publishing, 2006, poèmes


Publié dans notes de lecture

Commenter cet article

Alex 02/03/2007 22:13

N'hésite pas Lancelot, c'est un excellent bouquin et puis dis moi ce que tu en auras pensé...

lancelot 02/03/2007 21:10

Quel bon chroniqueur tu es ! Rien qu'à la lecture de ton billet, on a envie de s'arracher ce bouquin !