Hauteur, démarchage et pain béni !

Publié le par Alex Owl



   

    Le silence le glace. Ses mots sont secs. Il se demande où est passé le monde. Celui qui éclairait chaque matin ses jours, celui où elle va, inlassable...

Il se demande où sont les gens, ceux qu'il croisait sans les connaître, avant.

Il se demande où sont passés ceux qu'il aime.

L'absence emporte plus qu'il ne faudrait. Tout peut-être. Et rien ne revient facilement, il faut remonter au vent, à force de tirer des bords, longtemps.

Il se demande où est le soleil, où sont les brises fraîches, où sont les élans et les rires, où sont les yeux des autres. Ces miroirs qui nous murmurent qu'on est vivant.

Il se demande encore pourquoi tant de brouillard d'un seul coup, les sons éteints, les sourires absents.

Il se demande où, quoi, comment et jusqu'à quand ?


L'homme, assis au bord du viaduc, les jambes dans le vide, réfléchissait, fixant le sol au loin.

Autrefois il avait rêvé de voler, ce matin il espère peut-être tomber. Il n'a pas encore décidé, il a peut-être peur, un restant d'hésitation, un souffle de souvenirs des temps d'avant. Léger... si peu...


A ce moment son téléphone portable sonne dans la poche de sa veste. Il hésite, il soupir et sort l'appareil.

  • -Bonjour Monsieur, nous sommes les entreprises Dujan et nous effectuons durant une semaine une opération très avantageuse de promotion des économies d'énergie au sein de l'habitat individuel et collectif. A ce sujet je me permets de vous contacter Monsieur. Vous êtes bien propriétaire de votre appartement n'est-ce pas ?

  • -Heu... oui

  • -Bien, alors vous pouvez si vous le souhaitez et dès à présent être l'heureux bénéficiaire de notre opération très avantageuse en faveur des économies d'énergie, félicitation !

  • -Heu... merci...

  • -Combien de fenêtres possède votre appartement ?

  • -Heu... six, pourquoi ?

  • -Et bien voilà, je peux en quelques minutes, si vous avez le temps, dressez pour vous un devis des travaux qui seraient nécessaires et un prévisionnel des formidables économies d'énergie que nous pourrions vous faire réaliser. Vous vous chauffez au gaz, à l'électricité...?

  • -Heu...au gaz...

  • -Très bonne nouvelle Monsieur, c'est la meilleure configuration envisageable. Seriez vous près Monsieur à me recevoir pour que je vous présente notre offre exceptionnelle ? Cela ne prendrait que quelques minutes.

  • -Heu...oui...maintenant ?

  • -Disons cet après-midi, quatorze heures.

  • -oui, d'accord...

  • -Très bien à cet après-midi donc Monsieur.

Elle a déjà raccroché, il reste là...

Et puis il se souvient. Il a promis à sa vieille voisine, de lui rapporter une baguette de pain. Il avait juste oublié ça aussi. Les yeux de la vieille, ces miroirs indulgents, aussi indulgents qu'ils sont vieux. Il enjambe à nouveau le parapet, il remet sa veste posée près de lui, corrige son col un peu de travers et se dirige vers la boulangerie.

En pensant à son rendez-vous de l'après-midi, il sourit un peu. Le viaduc attendra.


 

Publié dans histoires et nouvelles

Commenter cet article

Alex 19/02/2007 08:27

Hé oui, suivons le fil pour ne pas le perdre... ça ne tient parfois qu'à un fil qu'il ne faut pas filer en mauvais coton. Bon il faut que je file, je reviens bientôt.

Osiris 17/02/2007 13:21

Comme quoi la vie ne tient parfois qu'à un fil.... même avec un portable !!!

Alex 15/02/2007 08:51

Ah les mystères de la téléphonie moderne ne finissent pas de nous surprendre tous ! Tu as raison, il a dû faire un transfert d'appel de son fixe ou alors il a une formule numéro unique fixe et portable, où alors c'est rien qu'une histoire bancale... je vais enquêter.Ben y'a peut-être un petit coin d'ombre mais ça fait du bien quand le soleil tape depuis des jours... et puis finalement il va acheter une baguette fraîche, c'est bon la baguette fraîche non ?Merci Lancelot pour tes lectures, à plus du côté de ton carnet de notes...est-ce que le printemps pointe aussi le bout du nez à Genève ?

lancelot 15/02/2007 01:02

Yatilpa un coin d'ombre dans ton histoire ? Comment le mec atil pu obtenir le numéro de portable de l'homme ?Tendres pensées.