Xavier GRALL

Publié le par Alex Owl


Xavier GRALL fut poète avant tout, écrivain, façonneur de mots. Journaliste de métier, il revint en Bretagne en 1973. Plus que sa vie, ce sont ses poèmes qu'il faut parcourir, comme un chemin rocailleux le long d'un littoral de granit. Il quitta définitivement Kersidan en 1981.

Les vieux de chez moi ont des îles dans les yeux
Leurs mains crevassées par les chasses marines
Et les veines éclatées de leurs pupilles bleues
Portent les songes des frêles brigantines

Les vieux de chez moi ont vaincu les récifs d'Irlande
Retraités, usant les bancs au levant des chaumières
Leurs dents mâchonnant des refrains de Marie Galante
Ils lorgnent l'horizon blanc des provendes hauturières

Les vieux de chez moi sont fils de naufrageurs
leurs crânes pensifs roulent les trésors inouïs
des voiliers brisés dans les goémons rageurs
et luisent leurs regards comme des louis !

Les vieux de chez moi n'attendent rien de la vie
ils ont jeté les ans, le harpon et la nasse
mangé la cotriade et siroté l'eau-de-vie
La mort peut les prendre, noire comme pinasse

Les vieux ne bougeront pas sur le banc fatigué
Observant le port, le jardin, l'hortensia
Ils diront simplement aux Jeannie, aux Maria
"Adieu les belles, c'est le branle-bas"

Et les femmes des marins fermeront leurs volets

Xavier GRALL, "La Sône des pluies et des tombes", 1976



Réfrences bibliographiques:

Xavier Grall - Biographie par Yves Loisel (éditions Le Télégramme).
  • James Dean et notre jeunesse 1958
  • Mauriac journaliste 1960
  • La génération du Djebel 1962
  • Africa blues 1962
  • Cantiques à Mélilla 1964
  • Le rituel breton 1965
  • Barde imaginé Editions KELENN, 1968
  • Keltia Blues Editions KELENN, 1971
  • Glenmor 1972
  • La fête de la nuit Editions KELENN, 1972
  • Rires et pleurs de l'Aven Editions KELENN, 1978
  • La Sône des pluies et des tombes 1976
  • Le Cheval couché 1977
  • Stèle pour Lamennais 1978
  • Entendras-tu le vent chanter dans le grand chêne ? 1979
  • Si loin de toi, Tristan…1979
  • Arthur Rimbaud, la marche au soleil 1980
  • Solo et autres poèmes 1981
  • Genèse et derniers poèmes 1982
  • La marche des calvaires
  • Les vents m'ont dit 1982
  • Et parlez-moi de la terre
  • L'Inconnu me dévore 1984
  • Les billets d'Olivier 1985
  • Chroniques de l'Indien I et II 1995
  • Mémoires de ronces et de galets 2002. Textes donnés à la revue Sav Breizh. An Here. 2002
  •  

Publié dans notes de lecture

Commenter cet article

michel le roux 05/12/2007 16:25

Parti à la recherche des billets d'olivier, je me retrouve chez toi, tout est bon chez Grall, sa violence, son mysticisme, son amour de sa terre, de notre terre, jour après jour il nous fait du bien

Alex Owl 07/12/2007 12:12

Voilà un mystère intéressant, les billets d'Olivier... qu'est-ce donc ? Oui Grall c'est un chant de la terre bretonne, bien ancré dans le granit et beau comme le vent et l'écume. J'aime beaucoup me re plonger dans ses poèmes de temps en temps et dans les émotions des premières lectures aussi.

Alex 12/02/2007 17:52

Désolé Lancelot, mais Grall a tellement bien décrit sa Bretagne, terrienne, ancrée dans l'eau et la lande, que je ne ma lasse pas de le relire et que je voulais vous faire partager ce plaisir. Certains poèmes de ce recueil ont été mis en musique et chantés par Dan Ar Braz à une époque où il était moins celèbre que maintenant.Pour te rajeunir, je mettrais en ligne un autre de ses poèmes très bientôt, amitié.

lancelot 10/02/2007 01:35

Je me sens déjà vieux en lisant ton billet ! :-(